Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > Les sites STMicro > Le Mans > L’UNSA refuse de cautionner la scission du site de STMicroelectronics/ST-Ericsson

L’UNSA refuse de cautionner la scission du site de STMicroelectronics/ST-Ericsson Le Mans

vendredi 27 juillet 2012

L’UNSA avait soutenu la position intersyndicale unanime demandant un unique CE pour le site de STMicroelectronics/ST-Ericsson Le Mans.
Finalement les quatre autres Organisations Syndicales ont accepté de déporter la représentation des 40 salariés de STMicroelectronics Le Mans sur le site de Montrouge (Paris) contre une période transitoire de 6 mois et un siège supplémentaire CE/DP/CHSCT à Montrouge (!!!) dédié pour le site.

L’UNSA refuse de cautionner la scission du site de STMicroelectronics/ST-Ericsson Le Mans et n’a pas signé cet accord.
Cet accord nécessitait l’unanimité des OS et ne sera donc pas appliqué. Si la direction décide de passer en force, elle assumera seule cette responsabilité.

C’est maintenant aux Organisations Syndicales du site de Le Mans de prendre eux aussi leur responsabilité vis-à-vis des salariés qui les ont élus pour garder la cohésion du site en faisant respecter l’accord d’UES actuel qui s’applique toujours.

La seule solution acceptable serait la création d’un deuxième CE, comme cela a été fait à Grenoble, mais là encore cela n’est ni idéal ni souhaitable.
A ce propos, le fait que les effectifs transférés soient de 40 est plus que suspect (à 50 il y aurait eu obligation de créer un CE).

Cet article sera complété sous peu pour :

  • donner quelques rappels sur ce qu’est une UES (qui est sensée se dégager complètement de la structure juridique des sociétés)
  • voir la problématique sur le site de Sophia après les transferts du 1er juillet, que ce nouveau projet d’accord UES ne traite absolument pas
  • de même pour le site de Grenoble, où les conséquences y sont encore plus importantes et qui démontrent l’incohérence d’avoir scinder le site de Grenoble en deux (nouveau passage en force de la Direction)

A SUIVRE.

2 Messages

  • En refusant de signer l’accord accepté par les autres organisations, l’UNSA a simplement conduit à isoler immédiatement les personnes du Mans transférées chez STMicroelectronics car elles se retrouvent représentées par des élus de Paris qu’elles ne connaissent pas (encore).

    De plus, je me demande pourquoi l’UNSA prend position sur l’avenir du Mans où elle n’a pas d’élu (autant que je sache) : les Manceaux ont choisis leurs élus et leur font confiance pour signer les accords qui leur semblent équilibrés.

    NB : je ne suis pas syndiqué donc ce message est dénué de toute arrière pensée liée à une quelconque guéguère syndicale... c’est juste que je ne comprends pas les positions actuelles et la situation obtenue.

 Publicité

 Retrouvez-nous sur Twitter

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose