Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > Le Blog de Dr Lolo > Plus jamais çà !

Plus jamais çà !

mardi 5 décembre 2017, par Dr Lolo

Chers lecteurs

Le CAD-ST a décidé de faire le nécessaire pour que plus jamais un salarié dans STMicroelectronics n’ait peur de s’engager syndicalement, et en particulier à Crolles.

Concernant les communications du CAD-ST du 27 octobre 2017 et du 2 novembre 2017, avec du recul il est évident pour tous les membres du CAD-ST que c’était une erreur, le CAD-ST et ses membres n’avaient pas évalué les proportions que cela pouvait prendre.

Notre but est bien d’aider les salariés et non de nuire à la société.
Affirmer le contraire comme le fait régulièrement la direction c’est nous insulter en tant que syndicalistes et en tant que salariés de longue date de STMicroelectronics.

Or mercredi 29 novembre 2017, 4 membres du CAD-ST ont subi un entretien préalable à un éventuel licenciement dont le seul vrai reproche qui leur a été fait est leur appartenance syndicale et les positions prises par leur syndicat.
Ces actions concertées et concomitantes sur deux sites de ST ne sont évidemment pas dues à des décisions prises sur ces sites en local.

Ce sont de pures agressions, de la discrimination syndicale et de l’intimidation envers les membres du CAD-ST et ceux qui voudraient le rejoindre.
Cela a d’ailleurs d’ores et déjà bien marché puisqu’un de nos collègues à énormément de mal à supporter cette nouvelle agression, qu’un autre dégouté arrête toutes activités syndicales et que deux autres intéressés pour nous rejoindre à Crolles ont finalement préféré laisser passer la tempête.

Personne n’est à blâmer car il est évident que nous sommes tous engagés pour aider nos collègues et pas pour subir ce genre de choses.
Nous avons toujours essayé d’être objectifs et mesurés dans nos actions syndicales. Les conséquences de ces communiqués nous ont totalement dépassés.

En effet, l’agressivité de la Direction envers le CAD-ST ainsi que le jusque-boutisme de celle-ci (qui s’en est pris directement aux membres du CAD-ST), avaient été sous-évalués.
Il est vrai que nous aurions dû plus réfléchir au fait que dès la première création d’une section du CAD-ST, la Direction avait déclenché trois procès contre nous (qu’elle a perdus).

Encore cette année, alors que la dernière action du CAD-ST date d’il y a deux ans (où nous avions obtenu une correction du périmètre du PDV), nous avons subi deux attaques en justice contre des désignations du CAD-ST.

Il va falloir donc dépenser beaucoup d’énergie pour préserver l’intégrité et même l’existence du CAD-ST qui est attaquée, et pour défendre nos droits, d’une part à la libre expression syndicale, et d’autre part à être syndiqué sans subir ce genre d’attaques.
Il va aussi probablement du coup fallloir persévérer dans la voie syndicale attaquée par la Direction, ce qui ne sera pas simple. C’est ce que le CAD-ST a décidé de faire lors de ses communiqués du 25 et du 30 novembre 2017 et par la publication de ce courrier aujourd’hui.

De même, le fait que STMicroelectronics ait tenté de s’en prendre directement au secrétaire général du CAD-ST (que je suis), il y a 3 ans, aurait dû nous alerter.
En effet, comme d’autres syndicalistes par le passé ainsi attaqués dans ST, nous avons fait une très grosse erreur : nous avons tous systématiquement agi en défense, mais nous n’avons pas contre-attaqué en diffamation privée, harcèlement moral, discrimination syndicale, etc.

De même aussi, lorsque le DRH France de STMicroelectronics avait dépassé la ligne rouge en s’adressant aux membres du CAD-ST non pas à travers ses représentants, avec qui il a systématiquement depuis le début refusé de discuter ou de répondre aux messages les plus simples, mais en adressant directement un message à tous les élus et mandatés du CAD-ST (c’est-à-dire moins du quart de nos membres).
Evidement, face à ce que le CAD-ST estimait être une vraie tentative de déstabilisation, notre réponse avait été faite en mettant en copie le DRH Europe et le CEO de STMicroelectronics. Mais cette réponse était aussi probablement insuffisante.
D’autant plus qu’il y a vraiment de quoi se demander s’il n’y a pas des problèmes de réglements de comptes personnels. Mais si c’était le cas, de la part de qui ? Dans une struture fortement hiérarchisée, c’est toujours très difficile à déterminer.

Pour revenir au sujet, la Direction a donc raison de s’en prendre ainsi aux syndicats sur le mode « qui ne tente rien n’a rien » car elle est légitime à penser qu’il n’y a aucun risque vu que les syndicats de STMicroelectronics ne répondent qu’en défense.

Le CAD-ST et ses membres ne feront pas deux fois cette erreur.

Ainsi en s’en prenant aux deux secrétaires généraux du CAD-ST, au leader du CAD-ST sur Sophia, au leader du CAD-ST sur l’Isère, aux trois délégués du personnel du CAD-ST sur Crolles, le CAD-ST estime qu’il y a clairement de la part de la Direction de STMicroelectronics une tentative d’organi-cide volontaire à l’encontre de la personnalité morale du CAD-ST.
Evidemment ce mot n’existe pas, ni même en terme de qualificatif d’infraction pénale, mais nos avocats sauront trouver les bons qualificatifs à cette tentative de destruction de notre organisation.

Par conséquent, lors de la réunion extraordinaire du Bureau National du CAD-ST du jeudi 30 novembre 2017, celui-ci a décidé qu’était attribué au Secrétaire Général, Laurent Capella, des pouvoirs exceptionnels pour préserver l’intégriter du CAD-ST, répondre et faire cesser les diffamations, les discriminations syndicales et le harcèlement morale des membres du CAD-ST.

Je vais donc dans les prochains jours déposer ou faire déposer toutes les plaintes et les actions pour le CAD-ST (et d’autres en mon nom) nécessaires à la défense du CAD-ST et de ses membres.

Vu leurs contenus, les accusations faites à mon encontre et de mes trois collègues de Crolles seront vite balayées, c’est-à-dire plus facilement et plus rapidement que la première attaque de la Direction il y a trois ans contre moi-même en tant que syndicaliste et secrétaire générale du CAD-ST.
Je vais ensuite m’atteler à la mission que m’a fixée le CAD-ST avec courage, ténacité et énergie, toujours dans l’intérêt des salariés de STMicroelectronics et d’une des organisations de salariés de STMicroelectronics : le Collectif Automne et Démocratique, le CAD-ST.

PLUS JAMAIS CA !

Evidement en termes de défense des salariés, cela se fera au détriment d’autres actions mais il en va de la défense de nos droits fondamentaux institués par la constitution de la république française.

Dans le cadre des pouvoirs que le CAD-ST m’a confié, il me semblait important que l’organisation apporte rapidement ces quelques précisions par rapport à toutes les rumeurs qui courent.

Je tenais aussi pour finir à souligner le fort soutien que nous ont apporté la fédération CFDT et la CGT STMicroelectronics, notamment aux travers de leurs DSC et de leurs sections à Crolles, et par là même les en remercier encore.

Syndicalement votre et toujours au service des salariés de STMicroelectronics.
Votre serviteur, le Secrétaire Général du CAD-ST,
Laurent Capella

 Publicité

 Retrouvez-nous sur Twitter

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose