Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > News Centrales > PDV 2016-2018 : les premiers chiffres (octobre 2016)

PDV 2016-2018 : les premiers chiffres (octobre 2016)

mercredi 26 octobre 2016

Si pour l’instant la stratégie de ST concernant NANO-20xx n’est toujours pas claire (humour noir), nous en savons par contre un peu plus sur les premiers chiffres du PDV 2016-2018 (à la mi-octobre 2016).

Pour mémoire, l’objectif de la Direction est de 430 suppressions de postes sur 3 ans dont 150 la première année (en 2016).

Il y a à ce jour 120 dossiers acceptés.

Lire la suite de l’article pour plus de détails et de pré-analyses.

 Objectif de la Direction (rappel)

  • 430 suppressions de postes sur 3 ans dont 150 la première année (en 2016)

 Dossiers acceptés

  • 120 dossiers acceptés
  • Répartition Géographique :
    • Grenoble : 81
      • dont ex-STE : 12
    • Paris (Montrouge) : 11
    • Rousset : 10
    • Le Mans : 7
    • Crolles : 6
      • dont Crolles 1 (Cr200) : 4
      • dont Crolles 2 (Cr300) : 2
    • Tours : 4
    • Et Saint-Genix : 1
  • Répartition par projet :
    • Emploi entreprise extérieur : 49
    • Départ retraite : 47
    • Création/reprise d’entreprise : 18
    • Et Formation/reconversion externe : 6
  • SWAP :
    • 53 dossiers sont des SWAP
    • dont 13 sur des sites différents
    • dont 1 mobilité inter-site
    • et 3 autres mobilités inter-sites prévues... mais à termes

 Dossier refusés

  • 6 dossiers refusés
  • Motifs :
    • 5 compétences rare ou critique, 2 on fait un recours devant la commission de concertation qui a été refusée, 1 a finalement démissionné, deux restent à ST
    • 1 démission effective avant le PDV (non comptabilisée dans la répartition ci-dessous)
  • Répartition :
    • Grenoble : 4
    • Rousset : 1

 Analyse

Les chiffres des refus sont un peu biaisés car évidemment les refus informels où le candidat au PDV est découragé d’aller jusqu’au bout de la démarche sont hors statistiques (on a été alerté sur plusieurs cas).

Le nombre de dossier qui seraient éligibles mais dans l’attente de trouver un SWAP n’est aussi pas connu pour l’instant.

De même, n’est pas connu le nombre des "pré-retraite" dont le dossier aurait été officieusement pré-accepté mais qui sont en attente de quelques trimestres qu’ils manquent au salarié pour avoir suffisamment de droits.

Enfin, il est fort probable que l’objectif de la Direction de 150 postes supprimés soit atteint à la fin de l’année mais par contre le chiffre de 430 fin 2018 sera peut-être un peu plus difficile à atteindre...

A suivre.

 Publicité

 Retrouvez-nous sur Twitter

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose