Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > News Centrales > News Centrales > Loi contre le droit du travail : signer la pétition

Loi contre le droit du travail : signer la pétition

mercredi 24 février 2016, par Dr Lolo

Plutôt que de signer une nouvelle pétition anti-PDG de STMicroelectronics, qui n’a que pour effet de le protéger (car c’est en général le réflexe des actionnaires, lorsque les syndicats demandent la tête d’un PDG, afin de ne surtout pas créer un précédent en la matière), le CAD-ST vous propose de réfléchir de manière plus globale et de signer une pétition fort utile et qui de par son succès en France (déjà près de 500 000 signatures en 5 jours) pourrait avoir un vrai effet.

Quelle plus grande stupidité que de faire croire que la soit disant complexité du code du travail serait un frein à l’embauche et serait donc nécessaire pour faire repartir l’emploi.

C’est juste une mesure démagogique à coût zéro pour le gouvernement.
Ainsi en 2016, l’UNEDIC prédit déjà que le chômage va repartir à la baisse :
- le gouvernement pourra alors dire, sans aucun humour, que c’est grâce à lui que s’est produit cette inversion de la courbe du chômage.

Mais de qui se moque-t-on ?
Seul un embellissement de l’économie pourra significativement faire repartir l’emploi.

Dans les faits, la législation du travail n’a que très peu d’impact sur l’emploi, la plupart des économistes le reconnaissent.
Cela a même un impact nul pour les PME et TPE, qui seules peuvent générer en nombre des nouveaux emplois. En effet, la plupart des PME et TPE ne peuvent absolument pas se positionner sur plusieurs marchés du travail, soumis à des législations de différents pays mis en concurrence.

Cela n’a aucun impact… du moins, si on ne fait pas l’amalgame avec la lourdeur administrative en France, l’instabilité fiscale et le poids des charges sociales en France. Et encore c’est à la marge, le critère principal restant la santé de l’économie.
Mais tous ces coûts (hormis l’existence des IRP qui n’est pas traitée ici) n’ont aucun rapport avec le code du travail qui ne génère que des droits pour les salariés.

Ce qui est proposé ici c’est clairement "moins de droits"… contre rien de rien (même pas des emplois).
Si l’on y regarde de près, cela va même alourdir les frais pour les PME puisque dans le but de calmer les syndicats, le projet de loi propose d’augmenter le contingent d’heures de délégations des représentants du personnel notamment dans les PME ou pour les établissements de tailles moyennes.
C’est un autre volet cher au MEDEF, mais où le projet de loi va ici plutôt en sens inverse : baisser le coût des représentants du personnel (ou IRP).
L’étape suivante étant probablement de supprimer le coût de notre démocratie… une dictature éclairée, cela coûterait bien moins cher !!!


Bref, le CAD-ST vous conseille vivement de signer cette pétition qui a récolté à ce jour déjà près de 500 000 signatures en seulement 5 jours :

 Publicité

 Retrouvez-nous sur Twitter

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose