Actualités Sociales de STMicroelectronics
par Le Collectif des salariés de STMicroelectronics en France (CAD-ST)

Accueil > News Centrales > La Direction Française attaque Carlo Bozotti

La Direction Française attaque Carlo Bozotti

vendredi 25 avril 2014

... ou comment la Direction française alimenterait les tensions entre la France et l’Italie au travers des messages des organisations syndicales française qu’elle contrôle et dont l’une d’elle a carrément écrit au gouvernement français pour se plaindre de Carlo Bozotti (... chacun ses priorités !).

La toile de fond est certainement des discussions serrées entre la France et l’Italie sur le futur contrôle de ST, le mandat de Carlo Bozotti comme PDG (ou CEO) de l’entreprise arrivant à terme en juin.

A NOTER, pour recevoir ce genre d’information en directe et plein d’autres informations non publiées :


Même sous l’étiquette d’une organisation nationale prestigieuse, le fait que le syndicat arrivé à Rousset [1] il y a 5 ans ait été créé et monté par la Direction est un secret de polichinelle. En ce qui nous concerne, on a vu ces pratiques de l’intérieur … et on est parti !

Il n’est pas non plus très difficile de reconnaitre le style de la personne ayant probablement écrit les dernières communications de cette organisation et qui ressemble fort aux communications CFE-CGC d’avant 2009. Si tel est le cas, c’est certes une personne de valeur, mais désormais beaucoup trop proche de la Direction Centrale (comprenne qui pourra).
La phrase qu’on prête donc à la Direction Française, car écrite dans la dernière communication de cette organisation, est particulièrement contre-productive pour faire avancer notre entreprise :

"Les actionnaires ne semblent pas non plus conscients du préjudice qu’ils causent à notre compagnie (…) en maintenant leur confiance en un CEO qui a désormais perdu celle de presque tous ses collaborateurs, d’autant plus que la sortie partielle de l’Italie du capital de ST ne contribuera pas à renforcer son autorité".

Par ailleurs, alors que nous venions de terminer cet article, nos collègues de la CFE-CGC publiaient eux aussi une longue diatribe contre Carlo Bozotti. Une première partie assez factuelle et plutôt bien faite, une deuxième partie de moins bon goût avec des attaques personnelles où elle explique que dans son ePA notre PDG devrait être "need improvement", et enfin une copie du courrier envoyé aux ministres pour dénoncer le manque d’exemplarité de notre management en cette période de crise… que la CFE-CGC envoie toute seule (???).

On comprend parfaitement la dénonciation des avantages exorbitants de certains managers ou des mauvaises décisions prises par ceux-ci, comme certaines organisations le font régulièrement dans leurs communications. Mais par contre à quoi sert de lancer une attaque personnelle sur le PDG de ST, publiée à l’international dans Electronics Weekly, juste pour dire qu’il serait nul, sans donner de contre argumentation ou faire de proposition ?

C’est juste ternir un peu plus l’image de ST, mais sans aucun avantage pour les salariés de ST.

La CFE-CGC a ST n’a jamais caché être une organisation plutôt collaborative, ce qui n’est pas péjoratif, plutôt que contestataire, ce qui n’est pas péjoratif non plus, car tous les courants doivent être représentés. Il est par conséquent clair que c’est la Direction Française qui non seulement cautionne les comportements chauvins de certains sites français qui considèrent les autres sites comme leurs satellites, mais en plus, c’est la Direction française qui alimenterait les tensions entre la France et l’Italie au travers des messages des organisations syndicales qu’elle contrôle.

Certes les problèmes de ST sont politiques et stratégiques (voir la pétition plus loin). Mais la source de ces problèmes est surtout culturelle, structurelle et organisationnelle. Pour faire vraiment changer les choses et passer aux méthodes de I&R&D [2] du 21ème siècle, ce qu’il faut c’est un vrai processus d’analyse, de remise en cause permanente (et positive) ainsi que d’amélioration continue des méthodes de travail et de la hiérarchie ST elle-même à tous les niveaux…
… mais sans s’en prendre directement aux personnes.

De notre côté, parfaitement conscient que le manque d’exemplarité de notre management a de toute manière peu d’impact direct sur les salariés, nous avons juste fait notre 1er avril sur le sujet, en partant du principe qu’il valait mieux en rire qu’en pleurer : "Carlo Bozotti redistribuerait tous ces avantages 2013 et 2014 au salariés français" (voir l’article : Carlo Bozotti renonce à tous ses avantages 2013 et 2014 au profit des salariés français).

Notes

[1Il s’agit du "Syndicat National UNSA STMicroelectronics OSA665" mais par respect envers l’organisation national UNSA, qui est à notre avis sans rapport avec l’organisation dans ST, nous ne l’avons pas cité directement dans la communication faite

[2I&R&D = Innovation, Recherche et Développement

14 Messages

  • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 7 mai 2014 à 17:58, par ex ST

    Certes, les attaques personnelles ne règlent rien. Cependant, un CEO qui depuis 2005 est aux commandes et dont les résultats sont absolument catastrophiques s’expose à des critiques. Celles des actionnaires et celles des employés.
    Je ne connais pas d’autres exemples dans l’industrie où un chef d’entreprise a plongé son entreprise dans une crise aussi dramatique (perte énorme de market share, perte encore plus terrible de motivation des troupes, pertes financières) et qui garde son poste, mandat après mandat. L’article est un moyen d’attaquer un autre syndicat mais il ne traite pas du problème de fond. Comment se fait il que le CEO et le CFO de cette entreprise gardent leurs postes alors qu’ils ont un bilan aussi négatif ?
    ST est la seule entreprise de semi-conducteurs qui a à la fois détérioré sa market share et sa profitabilité entre 2005 et 2013.
    Infineon, NXP ont beaucoup réduit la voilure et perdu de la market share mais ils ont beaucoup amélioré leur rentabilité. ST a détérioré les 2. CEO et CFO ont donc à la fois spolié les actionnaires et les employés. Bel exploit !
    ST était une très belle entreprise, dans le top 5 (et même le top 3) mondial. Elle ne sera bientôt plus dans le top 10. ST était leader mondial des telecoms. Exit. Leader Mondial des disques durs. Exit. Leader mondial des Set Top Box. Bientôt Exit.
    Cette entreprise autrefois gérée par des entrepreneurs est maintenant gérée par des comptables peureux. Mais ils n’ont pas peur de se nourrir sur la bête et de se verser des rémunérations confortables complètement déconnectées de leurs résultats.
    C’est une bien triste histoire. Je ne sais pas qui attaque Carlo Bozotti et si quelqu’un se cache derrière la lettre de la CGC et en fait cela m’est égal. Ce que je sais, c’est qu’il mérite d’être attaqué, lui et son CFO Grand Vizir Iznogoud.

    • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 7 mai 2014 à 18:42, par Dr Lolo

      Salut

      En ce qui me concerne (car ce n’est pas un avis officiel du CAD-ST mais de son secrétaire), tu as raison sur la plupart de tes remarques.

      Cependant il y a des points que tu sous-estimes :
      - pourquoi faire cela maintenant ?
      - pourquoi faire cela tout seul ?
      - pourquoi ne parler que du CEO alors que ce n’est que la partie émergée de l’Iceberg : on a un vrai problème de management dans ST, s’en prendre à ceux qui dépassent ne sert à rien
      - exemple : les 20 plus importants managers de ST sont tout aussi responsables de la situation actuelle que les CEO et CFO... or ces 20 managers là ont empoché près de 40 Meuros (CEO et CFO inclus) il y a deux ans... soit autant que le premier actionnaire de ST qui est l’état Français (à égalité avec l’état Italien)

      Cordialement
      ==
      Laurent

      • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 11:41, par ST un peu agacé

        Pourquoi maintenant ?
        parce qu’il y a des elections au board de ST et qu’il vaut mieux virer Bozotti maintenant que dans 3 ans, non ? vu le bilan ...
        ou il vaut mieux un plan social a la Nokia dans 3 ans ? laissons pourrir la situation, c’est ca ?
        Je ne comprends pas cette impatience à attendre alors que tu fais un diagnostic d’échec total de tout le board !
        on attend quoi au fait ?
        désolé mais un peu énervé d’attendre ... ca fait 12 ans que l’on attend

        • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 12:08, par Dr Lolo

          Et tu mettrais qui à la place ?

          D’ailleurs faudrait aussi voir pourquoi garder Lombard a la tête du Conseil de Surveillance à ce compte là.

          La structure de management est déficiente dès les premiers niveaux. Ce n’est pas un problème de personne (la plupart de ces managers sont des cadres de qualité) mais de méthode, de structure et de culture d’entreprise.
          La dérive avait été largement entamée alors que Pistorio était encore à la tête, et la désignation des deux Carlo n’en a été que le résultat.

          Changer tout cela c’est lourd et compliqué, mais s’en prendre à la tête pour mettre un autre à la place ne changera rien.
          En effet, notre problème actuel c’est aussi la défaillance des états Français et Italien. ST est protégé par un pacte d’actionnariat qui fait qu’en cas d’OPA malgré leur 27% cumulés ils peuvent la contrer par recapitalisation.
          Mais tous le monde sait que nos états n’en aurait pas les moyens. La seuls solution est de maintenir le cours boursier pas trop bas pour rendre une OPA non rentable et pour cela quelque soit le dirigeant que tu mets à la tête , il prendra les mêmes mesures boursières... souvent au détriment de l’outil industriel et de ses salariés.

          En France, les organisations syndicales passent leur temps à se taper dessus et à agir de manières non coordonnées. Par conséquent, elles ne jouent pas leur rôle de contre-pouvoir face à la finance.
          C’est ça qui devrait t’énerver. Moi ça m’énerve !

          • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 13:02, par exST

            Bien sûr que Lombard soit aussi être remplacé. Il est encore plus coupable que Bozotti.
            Qui mettre à la tête ? Ce sera le problème du nouveau board.

            Portrait idéal :
            - Grosse expérience en Semiconducteurs. Pas un parachuté énarque ou X-Mines ou banquier please !
            - Pas dans le top20 actuel. Tous complices.
            - Pas un financier ou un homme de fab. Un homme de produits, de marketing, de clients.
            - Quelqu’un d’aussi multi-culturel que possible. Marre des guéguerres Franco-Italiennes
            - Quelqu’un qui poussera l’innovation
            - Quelqu’un qui aura une vision Européenne
            - Quelqu’un qui aura le courage de beaucoup baisser son salaire fixe par rapport à celui du CEO actuel et de lier sa rémunération à ses
            résultats

            En gros, quelqu’un qui ressemblera intellectuellement et moralement au Pistorio des années 90.

          • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 13:08, par exST

            Oui c’est énervant de voir les syndicats agir en ordre dispersé. Tu as raison.
            Donne l’exemple et propose à la CGC de faire des actions communes. Propose à la CGT aussi.
            Leroux à Grenoble est un type intelligent qui aime la boite et qui doit être meurtri de la voir partir en quenouille comme ça.
            Agissez au lieu de vous critiquer les uns les autres.

            • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 19:59, par Dr Lolo

              Bhen tu auras déjà remarqué qu’on participe à la pétition européenne avec la CFDT et la CGT.
              Et ce n’est que le début.

              • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 21:01, par exST

                Cette pétition mélange plusieurs choses, certaines très bonnes et certaines moins. Il est difficile de signer en bloc.
                Par exemple, elle demande un renforcement des liens entre les états Français et Italiens avec ST.
                Cela a deja des effets pervers. Si le board de ST n’était pas contrôlé par les 2 états, Bozotti aurait déjà sauté il y a longtemps et Lombard aussi. Le contrôle étatique et donc bureaucratique n’est pas la panacée.

      • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 12:51, par exST

        Pourquoi faire cela maintenant ? : Parce que c’était au moment du renouvellement de son contrat. Donc, le bon moment.
        Pourquoi faire cela tout seul ? : Je ne lis pas dans les pensées de la CGC. Etait-il possible de mettre tous les syndicats d’accord sur une lettre commune ? Je ne sais pas. Une lettre de la CGC, qui n’est pas connue pour son activisme revendicatif, avait un certain poids, justement parce qu’elle venait d’un syndicat peu habitué à ce type d’attaques.
        Quand on veut changer le management d’une entreprise, on commence par sa tête.
        La tête du CEO ne "dépasse" pas. Elle entraine tout le reste.
        Les 20 top managers de ST sont coupables ou complices ou responsables d’une manière ou d’une autre, tu as raison. Mais comment les changer si on ne change pas le CEO qui les a nommé, qui les contrôle et qui leur donne des ordres. Sur ces 20, très peu sont parfaitement en ligne avec le CEO. Les autres préfèrent se taire et "collaborer", même s’ils savent que la stratégie est mauvaise, que le CEO fait fausse route et que la boite s’affaiblit chaque jour de plus en plus. Combien osent s’opposer ? Aucun. Ceux qui ont osé s’opposer ne sont plus chez ST. Les autres ont compris la leçon et préfèrent la fermer et continuer à empocher leurs gros salaires. Mais on ne réglera pas cette situation sans s’attaquer au CEO. Le choix de la CGC de s’adresser à une partie des actionnaires (gouvernement Français) était donc finalement assez logique même s’il était un peu naif et inefficace.
        Si les autres syndicats ne se battent pas pour que la tête change, ils sont, à mon avis, tout aussi complices que les 20 top managers.
        On est un peu dans la situation du Titanic. Le bateau coule mais les syndicats se battent pour améliorer les conditions de travail en cuisine. Battons-nous pour éviter que le bateau ne coule, ensuite on verra comment on améliore le reste ! La capitaine a failli, il doit être remplacé le plut tôt possible. Je suis un peu naif mais je pense que si TOUS les syndicats, Français et Italiens, demandaient ensemble aux actionnaires de sauver la boite et de changer le CEO, il serait difficile pour les gouvernements Français et Italiens de ne rien faire du tout. Il faudrait aussi demander à ce que le nouveau CEO ne soit pas choisi dans les top20 actuels, comme cela on éviterait les manipulations que tu soupçonnes.
        Pour moi, tous les top20 actuels sont discrédités parce qu’ils sont complices.

        • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 20:04, par Dr Lolo

          Tu te fais des noeuds dans le cerveau là. A mon avis c’était juste une action politique téléguidée par la management français.

          • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 8 mai 2014 à 20:56, par exST

            Tu as malheureusement probablement raison. Dommage. Il faudrait vraiment bouger vite pour sauver cette boite. Ce sera bientôt trop tard. Elle finira par être vendue par appartements, un bout par ci, un bout par la. Et beaucoup de gens se retrouveront sur le tapis.
            Ne pas bouger, c’est être complice. On ne pourra pas dire "on ne savait pas".

          • La Direction Française attaque Carlo Bozotti Le 9 mai 2014 à 13:53, par Dr Lolo

            J’ai vu que tu as envoyé d’autres messages. Mais il faudrait que tu mettes à jour ton email qui ne semble pas marcher !

 Publicité

 Retrouvez-nous sur Twitter

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose